Type d'art :
Peinture à l'huile
Thème :
Abstrait, Architecture, Graphique, Musique.
Mots-clefs :
huile sur toile
artiste peintre
Laurent Aubin
mathématique
proportion
solides
Dimensions :
150 X 100 X 3 cm
Description :

"-« Le cerveau humain est un sujet sophistiqué. Fait d'une matière provenant d'un phénomène magnétique. Des cerveaux similaires sont utilisés par différentes personnes, et il y en a beaucoup. il est supposément équilibré. Lorsqu'il ne l'est pas on dit communément qu'il est fou, hors de contrôle et par conséquent dans le déni. La négation engendre la culpabilité tout comme la soustraction génère un reste qui doit être mis en évidence. Mais les cerveaux ne le font jamais parce que chacun d'eux sont sous le contrôle de nombreux individus. Le plus certain qui plus est: tous les cerveaux fonctionnent selon un modèle mathématique simple, s'ils étaient sphériques ils seraient constitués de deux hémisphères imbriquées (ce qui est le cas, mais ce sont des sacs de couchage). » - »c'est piégeur un cerveau, on peut s'y endormir... » - »Et si le cerveau était une bibliothèque, il tiendrait en deux livres, le bon et le mauvais. C'est ce que l'un dit en lisant le bon. En occident, c'est la bible et le mauvais l'argent. Car le bon est positif et le mauvais négatif. Même si la bible est supposée restituer le véritable modèle mathématique, donc celui du cerveau dans son ensemble. » - »mais c'est pourtant bien l'église qui a imposé l'argent comme unique moyen de contrôle des échanges... » - »Une proportion de 1 en 6, en dehors de tout concept manichéen. Toute l'histoire est une affaire magnétique mesurable qui procède alternativement sur une matière doublement ternaire, ou triplement duale. Infiniment, de sorte que si chaque cerveau (ou bibliothèque) fonctionne indépendamment, aucun agencement mathématique ni contrôle supplémentaire ne s'impose outre celui du cerveau lui-même.... sans quoi, déséquilibré, le système s'affole, "pas vrai"? » - »certes, ce qui semble signifier que toute opposition n'a pour objet qu'un équilibre, si tant est qu'elle en est un... » - »et elle en a puisque tout vecteur suit un angle d'ordre circulaire en réalité... Il n'y a pas de projection dépourvue de finalité » - »le mouvement serait-il illusoire? » -«seulement lorsqu'il est achevé, un objectif n'est pas une fin en soi... Maintenant, tout comme n'importe quel animal, l'humanité se compose de milliards d'individus dont le cerveau embrasse l'existence dans son ensemble. S'il vous plaît, pensez-y depuis que chaque cerveau compte son propre langage mais tous parlent le même... l'ensemble ne différencie jamais mais l'élément le fait. Telle est la source de la conscience, le modèle. Il n'a rien de collectif, c'est l'affaire de chacun.. » - »et de chacune » (Quand la numérance s'en balance, à la recherche de l'ange perdu – La trilogie numérancienne)