L'oeuvre est actuellement exposée à : Beaux Arts Paris

Type d'art :
Peinture à l'huile
Thème :
Flore.
Mots-clefs :
papeteignediouf.com
Dimensions :
300 X 200 X 6 cm
Description :

Teigne nous offre à voir une oeuvre engagée. En plus de la défense de sa culture, profondément choqué par ce que crée le mode de vie moderne, il lance un appel humaniste de solidarité, d'entraide, de paix et de respect. " Réalisés en jute, bois usé, fer rouillé, autant de matériaux érodés par le temps, ces tableauxSelon Arthur Danto, il est illégitime de chercher une description « neutre » ou préinterprétative d’une oeuvre d’art, parce qu’une telle description ne peut respecter l’oeuvre d’art en tant que telle. Nous ne pouvons aborder une oeuvre sans l’interpréter, puisque l’interprétation constitue l’oeuvre d’art et distingue celle-ci d’un simple objet physique. Dans cet article je soutiens que, bien que Danto ait raison de vouloir distinguer les oeuvres d’art des simples choses, on peut effectuer cette distinction sans conclure que les oeuvres d’art sont constituées par l’interprétation. Je soutiens en outre que le point de vue de Danto ne nous permet pas de tenir compte du fait que les interprétations doivent respecter les caractéristiques de l’oeuvre. Je montre qu’en faisant appel aux conventions de description spécifiques à l’art, on peut proposer une description neutre qui respecte l’oeuvre d’art en tant qu’oeuvre. Mon point de vue est conforme à la relation généralement admise entre la description et l’interprétation des oeuvres d’art, et évite les conséquences négatives de la théorie de Danto. Abstract According to Arthur Danto, it is illegitimate to seek a neutral, or pre-interpretative, description of an artwork, since such descriptions necessarily fail to respect the artwork as such. Instead, we must begin by interpreting, so as to constitute the work : interpretation is what distinguishes artworks from mere physical objects. In this paper, I argue that, while Danto is right to distance artworks from mere things, this can be done without suggesting that artworks are constituted by interpretation. Moreover, Danto’s view leaves us unable to account for the fact that interpretations are constrained to be responsive to the work’s features. I demonstrate that, by appealing to conventions of description that are specific to art, it is possible to offer a neutral description that respects the work as an artwork. This view accords with our common sense understanding of the relation between description and interpretation, and avoids the unfortunate consequences of Danto’s theory.